• Une très jolie (et vieille) chanson, très peu connue, que j'ai découverte récemment et dont je poste ici les paroles, à toute fin utile.

     

    王国 (Oukoku)

     Artist : Taniyama Hiroko (谷山裕子) ; Album : Yuganda Oukoku (歪んだ王国) ;

    Kanji

    歪んだ王国に ぼくたちは住んでる
    歪んだ鏡を守っている
    歪んだ王国の歪んだ鏡にぼくときみだけが
    まっすぐにうつる

    広間にさしこむ日射しの角度は
    凍りついたように幾千年 動かない
    ほかに誰もいない ふたりだけの国で
    ヒスイの玉座に きみをそっと すわらせて

    やさしくきみの目に 目かくししてあげよう
    白い首筋に キスをあげよう

    歪んだ王国に ぼくたちは住んでる
    ほかに住めるところが ふたりにはない
    ここでだけガラスの美しい花が咲き
    泉は歌い 風はまどろむ

    広間の地下には 巨大な迷宮
    ひとすじの光も射さない闇の底
    死者のざわめきと 身もだえ泣く声
    錆びついた仮面と 砕かれた時計たち

    だけど きみは何も 知らないままでいい
    ふるえてお休み ぼくの腕の中で

    翼ある鳥は 翼を もぎとれ
    世界へと続く 通路をとざせ すべて
    そして ぼくたちは 王宮の床に
    輝く偽りの歌を刻みつけた

    『きみを永遠に ぼくは 愛しつづける
    きみだけを ぼくは愛しつづける 』・・・・・

    source : http://j-lyric.net/

    Romaji

    Yuganda oukoku ni bokutachi wa sunderu
    Yuganda kagami wo mamotteiru
    Yuganda oukoku no yuganda kagami ni
    Boku to kimi dake ga massugu ni utsuru

    Hiroma ni sashikomu hizashi no kakudo wa
    Kooritsuita you ni ikusen nen ugokanai
    Hoka ni dare mo inai futari dake no kuni de
    Hisui no gyokuza ni kimi wo sotto suwarasete

    Yasashiku kimi no me ni me kakushi shite ageyou
    Shiroi kubisuji ni kisu wo ageyou

    Yuganda oukoku ni boku tachi wa sunderu
    Hoka ni sumeru tokoro ga futari ni wa nai
    Koko de dake garasu no utsukushii hana ga saki
    Izumi wa utai kaze wa madoromu

    Hiroma no chika ni wa kyodai na meikyuu
    Hitosuji no hikari mo sasanai yami no soko
    Shisha no zawameki to mi modae naku koe
    Sabitsuita kamen to kudakareta tokeitachi

    Dakedo kimi wa nani mo shiranai mama de ii
    Furuete oyasumi boku no ude no naka de

    Tsubasa aru tori wa tsubasa wo mogitore
    Sekai e to tsuduku tsuuro wo tozase subete
    Soshite bokutachi wa oukyuu no yuka ni
    Kagayaku itsuwari no uta wo kizamitsuketa

    «Kimi wo eien ni boku wa aishi tsudukeru
    Kimi dake wo boku wa aishi tsudukeru» ...

     


    votre commentaire
  • Suite de la fameuse série de Clamp "Tsubasa RESERVoir CHRoNiCLE" qui suit l'aventure de Mokona blanc et de sa bande de fous, Tsubasa World Chronicle est la suite directe se passant juste après la fin ouverte de la dernière série, et en parallèle avec xxxHolic Rei, sorte de suite au manga xxxHolic (qui lui par contre n'a pas eu la chance d'une fin aussi ouverte, m'enfin passons.)

    Si vous n'avez pas lu ou terminé TRC, ce n'est pas grave, je ne serai pas longue en spoilers.

    Alors disons que, comme tout masochiste qui se respecte, j'ai décidé de commencer cette série, en cours et avec un seul tome de sorti, ce qui me condamne non seulement très vite à un suspense insoutenable de chapitre en chapitre, mais également à la possibilité de n'en jamais voir la fin. Et oui, si vous connaissez les Clamp, il ne vaut mieux pas jouer ainsi avec le feu, même si mon espoir fou me dicte que Tsubasa est une série qui rapporte bien trop gros pour passer à l'oubli comme d'autres séries.

    Tsubasa World Chronicle

    Et oui, donc si l'attente insoutenable vous manque, n'hésitez pas à commencer ce nouvel opus ! Autant Tsubasa avait une très jolie fin, autant la perspective d'une suite me réjouit, bien qu'elle ne fasse pas l'unanimité. Mais bon, quand on chipote autant que moi sur les détails, je ne peux qu'avoir un fol espoir de voir les zones grises de TRC un jour s'éclaircir dans TWC. Un jour. Du coup, on va parler de ça hein, puisque c'est difficile de trouver un endroit où chipoter en paix d'un côté, et puis puisque j'ai promis de pas trop spoiler au-dessus et... J'suis pas trop encline à tenir cette promesse. Allez camarades, spoilons dans la joie et la bonne humeur :D :

    Mes attentes

    (Tout le monde s'en fout mais ce n'est pas grave)

    Alors chers amis, quand on aime une série, en général, on n'a envie que d'une chose : la critiquer. Mais bien sûr ! Je veux dire, à partir du moment où on l'aime, dire ce qu'on en déteste serait nettement plus rapide. Alors commençons par ces points si gênants dont on espère voir un jour un développement plus... réaliste/satisfaisant.

    Ze plot twist

    Ah, ces moments épiques où on apprend qu'on n'a fait que suivre les aventures de clones pendant que les spécimens originaux vivent (ou pas) des aventures bien moins marrantes. Alors autant, ZE plot twist pour Syaoran était plutôt bien mené, frustrant au début, mais on s'y fait, notamment parce que le clone et l'original ont des personnalités bien distinctes, et parce que j'ai un peu craqué pour l'original, faut dire.

    Sakura par contre... WT... ? Non, mais sérieux. Juste, à quoi ça a servi ce truc ? D'un côté, elle a été clonée complètement, donc on n'a pas vraiment une nouvelle Sakura, mais juste une photo-copie autant en cœur qu'en corps, et surtout, on ne sait pas ce qui arrive à l'originale. On sait tout juste que son corps a été sauvé in-extrémis par Yuuko, mais c'est tout, et au final la fusion du clone se fera avec l'originale de la première époque qui est la fille de Fujitaka et pas celle de Clow. Donc en clair, t'as la fille du premier épisode qui disparait, complètement remplacée par son clone, et plus personne ne s'en soucie vraiment.

    ... Plus tragique, tu meurs.

    The personnage mystérieux dont on connaît rien 

    ... Et dont on a hélas envie d'en savoir plus. Tout juste quelques phrases par-ci par-là qui t'intriguent sur sa véritable identité, et une personnalité à peine esquissée et pourtant déjà imprévisible. Un gâchis de potentiel que de tuer ce personnage intriguant les lecteurs depuis le premier chapitre dans le silence et de ne plus jamais en parler.

    Juste pour le cas où, je parle de Xing Huo.

    La boucle est bouclée ! Seishirou en savait quelque chose.

    Plus sérieusement, il n'y a que moi qui n'ai rien compris à cette histoire ? C'est marrant parce que, je ne sais même pas si la boucle dans laquelle Syaoran et Sakura ont été piégés et dont les clones les ont sortis existait depuis toujours ou juste pour cette fois parce que Yuuko a exaucé le vœu des clones de renaître ? Du coup qu'est-ce qui est vraiment arrivé au Syaoran à partir duquel le père de Syaoran a été créé ? Et à sa Sakura ? Et aux Kurogane et Fay qui les accompagnaient ? ... Et Mokona ?

    Ou alors le temps passe différemment dans les dimensions et du coup ... ? Nan mais ça reste son père.

    Le plus marrant est que dans l'arc de "Nihon-koku" (oui, çay pas bien d'insérer du japonais à tort et à travers. Pas sûre de me faire comprendre en disant juste le Japon par contre), lorsque Syaoran-original affronte Seishirou, ce dernier lui dit qu'il est juste comme son père. Son père qu'il a entraîné lui-même d'ailleurs. Mince, il savait tout le bougre ! Même moi qui ai lu tout le manga n'y comprends rien ! Enfin bref, j'espère bien qu'il nous expliquera tout dans TWC, je compte sur toi Seishirou ! ;_;

     

    ...

    Et oui je m'arrête là :D. Hein, on va pas faire du Tsubasa-bashing non plus ! Mais c'est clair que j'aimerais bien que certains trucs soient un peu plus éclaircis. Déjà que les derniers tomes nécessitaient plusieurs lectures pour, ne serait-ce que comprendre ce qui se passe, alors là, quand on parle de détails...

    Bon, concrètement, jusque-là TWC ça parle de quoi ?

    Alors TWC commence par une scène parallèle à xxxHolic Rei. Donc autant dire que si, comme moi, vous n'aviez pas lu le truc avant de commencer TWC, vous aurez un petit moment wtf avant de vous ressaisir ; en effet, ce qui arrive au pauvre Watanuki qui a été laissé tout seul par la méchante Yuuko ne nous concerne pas tant que ça dans ce manga, enfin pas pour le moment.

    Notre groupe reçoit donc une collection d'objets mystérieux de la part de l'alter-égo de Syaoran à travers les Mokonas. L'ambiance est détendue à la Tsubasa (à comprendre par là : il n'y a pas de sang partout et Fay et Mokona s'acharnent sur Kurogane comme d'habitude. Sauf que Kurogane, étant bien plus familier avec les deux énergumènes que pendant la série première, n'hésite plus à riposter violemment, et ça nous fait des scènes d'humour aussi répétitives qu'attendrissantes.)

    Nos quatre amis (car Sakura ne fait plus que les encourager depuis Clow pour l'instant, mais on l'aime quand même) atterrissent dans un village a priori idéal, connu sous le nom de Nirai Kanai. J'sais pas non plus ce que ça veut dire. Le village est gouverné par une personne que les habitants qualifient de "princesse-déesse" (姫神様), une belle gloutonne dotée de pouvoir magiques et d'un don de prescience un peu comme toutes les super-princesses de la série. Sous prétexte que Syaoran a été dans une dimension à mi-chemin entre la vie et la mort et qu'il en est revenu (le truc où il a dû payer un prix avec Watanuki pour revenir), et que cela fait de lui la personne capable d'identifier et de changer quelque chose à un dangereux phénomène qui menace le village, elle demande à nos quatre amis de les aider. Mais bon, aucun résumé ne sera à la hauteur de la vraie histoire, allez voir. Si vous n'avez pas peur du suspense et de la possibilité de ne jamais voir la fin, bien sûr. 

    Ok, j'veux bien, mais on lit ça où ?

    Une team de scantrad en anglais s'en occupe déjà, qui est Manga Manjuu. Vous pouvez lire en ligne ici :  http://www.mangahere.co/manga/tsubasa_world_chronicle_niraikanai_hen/

    ou avoir plus ou moins tous les liens sur leur forum : http://manjuubuns.boards.net/board/11/releases

    Les raws sont également plus ou moins disponibles, si quelqu'un est intéressé, laissez juste un commentaire !

     Pour une traduction française, j'en ignore tout, désolée x.x .

    Alors pour conclure, vu que je n'ai pas de conclusion, disons que je surveille avec attention ce que dit cette série que tant de gens trouvent déjà inutile avant sa publication. Bon pour être tout à fait honnête j'aime déjà beaucoup, mais bon, je ne crois pas être bien difficile.

    A très vite =D.


    votre commentaire
  •  

    共鳴の鼓動 (Kyoumei no Kodou)

     Circle : Eclipseed ; Album : Kohaku no Sharion (琥珀のSharion); Music : [S] ; Lyrics & scenario : Emuramao ; Vocal : Hoshio Yuka ;

    Kanji

    despair 緋の郷 眠りし悲しき 亡国
    this pair その魂 揺さぶり蘇生へ 導く

    unfair 目覚めぬ 冷たき呪いの 封印
    to share 御許に聞け 救いの声 紡いだ 糸

    手放せぬ 血の巡り 歩みし路 芽生えし この御心 
    開かれし 深き扉 迎えよう 因果 さあ共に

    my fear 目覚めた 両手に包みし 秘め事
    my dear 見えない先 報われない 痛みの 影

    身を寄せた 温もりは すりぬける 腕に この指先
    閉ざされし 夢のふたり 共鳴の 鼓動 闇に散る

    手放せぬ 血の巡り 歩みし路 芽生えし この御心
    開かれし 深き扉 迎えよう 因果

    身を寄せた 温もりは すりぬける 腕に この指先
    閉ざされし 夢のふたり 共鳴の 鼓動 闇に散る

    Romaji

    Despair    hi no sato nemurishi kanashiki boukoku
    This pair    sono tamashii yusaburi sosei e michibiku

    Unfair     mezamenu tsumetaki noroi no fuuin
    To share     mimoto ni kike sukui no koe tsumuida ito

    Tebanasenu chi no meguri ayumishiro mebaeshi kono mikokoro
    Hirakareshi fukaki tobira mukaeyou inga    saa tomo ni

    My fear     mezameta ryoute ni tsutsumishi himegoto
    My dear     mienai saki mukuwarenai itami no kage

    Mi wo yoseta nukumori wa surinukeru kaina ni kono yubisaki
    Tozasareshi yume no futari kyoumei no kodou yami ni chiru

    Tebanasenu chi no meguri ayumishiro mebaeshi kono mikokoro
    Hirakareshi fukaki tobira mukaeyou inga
     
    Mi wo yoseta nukumori wa surinukeru kaina ni kono yubisaki
    Tozasareshi yume no futari kyoumei no kodou yami ni chiru


    votre commentaire
  •  

    琥珀のSharion (Kohaku no Sharion)

     Circle : Eclipseed ; Album : Kohaku no Sharion (琥珀のSharion); Music : [S] ; Lyrics & scenario : Emuramao ; Vocal : Hoshio Yuka ;

    Kanji

    琥珀のSharion 終焉「おわり」の園へ
    伸ばせ その手を天「そら」へと

    微睡見る楔の夢 誰も知らぬ背徳 陰に堕ちる
    見果てぬ希望 風に舞い散り 忘却へと去りゆく騎士の願いも

    届かない声 届かない愛 鏡に映した少女の手に
    聞こえない罪 聞こえない想い 彼方目指し
    今 往にし方と跳べ

    琥珀のSharion 終焉「おわり」の園へ 誘う十字架の記憶
    劫火の灰を血で拭い 永遠の闇黒「やみ」へ 白銀剣「はくぎん」を突き立て

    孤高のSharion 滅び託して 幼き日に秘めた願い
    涙を祓い 孤独となれ
    伸ばせ その手を天「そら」へと

    儚き弥縫 空に揺らめく 忘却さえ消せない
    乙女の願いを

    掴めない声 掴めない愛 瞳に写した聖者の手に
    響かない罪 響かない想い 腕抱き
    今 荒野を走れ

    琥珀のSharion 光の園へ 誘う刻印の記憶
    真紅の花を血で濡らし 永遠の枷へ 白銀剣「はくぎん」を突き立て

    孤高のSharion 空蒼「そら」見上げれば 出会いの日に秘めた誓い
    刹那を諾いて「だいて」ひとつとなれ
    仲間「とも」の祈りは天「そら」へと

    誇り見染めし華 霧に霞む荊棘の路
    未だ見ぬ翼の鍵を手に 闇黒「やみ」の宿命「さだめ」 終焉を

    琥珀のSharion 終焉「おわり」の園へ 誘う十字架の記憶
    劫火の灰を血で拭い 永遠の闇黒「やみ」へ 白銀剣「はくぎん」を突き立て

    孤高のSharion 空蒼見上げれば 出会いの日に秘めた誓い
    刹那を諾いて「だいて」 ひとつとなれ
    伸ばせ その手を天「そら」へと

    Romaji

    Kohaku no Sharion owari no sono e
    Nobase sono te wo sora e to

    Madoromiru kusabi no yume daremo shiranu haitoku kage ni ochiru
    Mihatenu kibou kaze ni maichiri boukyaku e to sariyuku kishi no negai mo

    Todokanai koe    todokanai ai    kagami ni utsushita shoujo no te ni
    Kikoenai tsumi kikoenai omoi kanata mezashi
    Ima inishie to tobe

    Kohaku no Sharion owari no sono e izanau juujika no kioku
    Kouka no hai wo chi de nugui towa no yami e hakugin wo tsukitate

    Kokou no Sharion horobi takushite osanaki hi ni himeta negai
    Namida wo harai kodoku to nare
    Nobase sono te wo sora e to

    Hakanaki bihou sora ni yurameku boukyaku sae kesenai
    Otome no negai wo

    Tsukamenai koe tsukamenai ai hitomi ni utsushita seija no te ni
    Hibikanai tsumi hibikanai omoi kaina idaki
    Ima kouya wo hashire

    Kohaku no Sharion  hikari no sono e izanau kokuin no kioku
    Shinku no hana wo chi de nurashi towa no kase e hakugin wo tsukitate

    Kokou no Sharion sora miagereba deai no hi ni himeta chikai
    Setsuna wo daite hitotsu to nare
    Tomo no inori wa sora e to

    Hokori misomeshi hana kiri ni kasumu ibara no michi
    Imada minu tsubasa no kagi wo te ni yami no sadame shuuen wo

    Kohaku no Sharion owari no sono e izanau juujika no kioku
    Kouka no hai wo chi de nugui towa no yami e hakugin no tsukitate

    Kokou no Sharion sora miagereba deai no hi ni himeta chikai
    Setsuna wo daite hitotsu to nare
    Nobase sono te wo sora e to


    5 commentaires
  •  

    Ayutrica - 零れ落ちる時の砂「ヴィーラ」 (Koboreochiru toki no suna(Wila))

     Circle : Ayutrica ; Album : Genwaku no Kiri ~Dër Nēbel dës Trugida ~ (眩惑の霧 ~Dër Nēbel dës Trugida ~); Music : [S] ; Lyrics & scenario : Ayu, Heidi ; Vocal : Hoshio Yuka ;

    Kanji

    優しく包む微笑み
    時折滲む切なさ

    暖かな背を感じて
    傍らに在る喜び

    Nēbel irrīsit firloran wih
    (霧が 降り 私達は互いを見失う)

    落ちる砂の音

    noheinīg    Fuora    alt   Wīla
    (昔日への戻り道は もう何処にも無い)

    今 真実は暗闇の中へ...

    霧深い夜を境に
    消えた嘗ての温もり

    この未来が 霧にかすみ 闇に染まろうとも
    前を見つめ この身窶し 黒き盾となろう

    優しい青は凍てつき
    突き刺すような双焔

    Nēbel irrīsit firloran wih
    (霧が 降り 私達は互いを見失う)

    刻む針の音

    noheinīg    Fuora    alt   Wīla
    (昔日への戻り道は もう何処にも無い)

    そう 真実は我が君と共に...

    Romaji

    Yasashiku tsutsumu hohoemi
    Toki orinijimu setsunasa

    Atataka na se wo kanjite
    Katawara ni aru yorokobi

    Nēbel irrīsit firloran wih

    Ochiru suna no ne

    noheinīg    Fuora    alt   Wīla

    Ima       shinjitsu wa kurayami no naka e...

    Kiri fukai yo wo sakai ni
    Kieta katsute no nukumori

    Kono mirai ga kiri ni kasumi yami ni somarou tomo
    Saki wo mitsume kono mi atsushi    kuroki tate to narou

    Yasashii ao wa itetsuki
    Tsukisasu you na souen

    Nēbel irrīsit firloran wih

    Kizamu hari no ne

    noheinīg    Fuora    alt   Wīla

    Sou       shinjitsu wa waga kimi to tomo ni...


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires